Baronie de Montreuil Bellay

Domaine du Baron Grakovic du Bellay
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plantes en M.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lina

avatar

Nombre de messages : 118

MessageSujet: Plantes en M.   Ven 8 Aoû - 15:04

Sur cette étagère, le médicastre indiquera à l'apothicaire quelle plante lui est nécessaire à la fabrication des curations.

Liste des plantes dont le nom commece par un M :
* Moutarde noire.

_________________


Dernière édition par Lina le Dim 14 Sep - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina

avatar

Nombre de messages : 118

MessageSujet: A - Nom de la plante : Moutarde ou Sinapis arvensis.   Ven 8 Aoû - 15:04

A - Nom de la plante : Moutarde ou Sinapis arvensis.

Appelée aussi Sénevé.
Le nom de mostarde ou moustarde (moutarde) date du début du 13e s. et vient de moût (most en ancien français, mustum en latin), pour désigner des « grains de sénevé broyés avec du moût de vin » (nouveau dictionnaire étymologique, Larousse, 1964). Le moût est le jus du raisin, avant fermentation alcoolique. La moutarde est donc un moût « ardent », un jus de raisin qui brûle, en référence à la saveur piquante de la graine de moutarde.

1 – Description.
La moutarde provient d’une plante herbacée de la famille des brassicacées. La fleur de moutarde comporte quatre pétales disposés en croix, d’où son nom de crucifère (de croix). C’est une plante apparentée au colza, au chou, au cresson, au radis, ou encore au navet.
Il existe plusieurs moutardes : la moutarde des champs ou Sinapis arvensis, la moutarde noire ou Brassica nigra, la moutarde blanche ou Sinapis alba.
C’est la moutarde noire qui est la plus appropriée pour la fabrication des sinapismes (ou cataplasmes à la moutarde)

La moutarde est fabriquée à Dijon depuis au moins 1347.

2 – Histoire.

« Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. »
(Evangile selon St-Matthieu, XIII, 31).

« La moutarde (sinapi), dont la saveur est très piquante et l'effet brûlant, et qui est très salutaire au corps; elle vient sans culture, mais elle est meilleure quand on l'a repiquée... Il y a trois espèces de moutardes. » (Histoire naturelle Livre XIX - 54 / Pline l'Ancien).
Pythagore la conseille en cataplasme contre les piqûres de scorpion.
"Quand cet homme, se nourrirait de sinapis [Moutarde], il n'aurait pas l'esprit plus maussade et plus lunatique." (Plaute.)

Au 9e s., déjà, on trouve dans la liste de plantes du Capitulaire de Charlemagne des graines de moutarde.

"Petit est le grain de moustarde ;
Le feu saint Anthoine vous arde,
Si jamais vous avez rien vû
Qu'il soit plus mince et plus menu ;
Il a toutefois grande force,
Si que sans vous donner d'entorce
Il tire les larmes des yeux ;
Mais apres on n'en rit que mieux :
Car la teste aussi bien il purge
Que si l'on prenoit de l'espurge."
Ecole de Salerne (du IXe au XIIIe s.)

Au Moyen âge, Dijon est plus une capitale des plaisirs et du cœur que réellement politique. Les ducs de Bourgogne célèbrent des évènements extraordinaires, ils festoient et profitent des vins du vignoble tout proche. La moutarde, déjà réputée, est présente sur leur table : on la mentionne dès 1336 lorsque le duc capétien Eudes de Bourgogne organise un mémorable festin en l'honneur de Philippe VI le Hardi, roi de France. Les comptes de l'époque nous apprennent que l'on achète pour la circonstance un poinçon, c'est-à-dire environ 300 litres de moutarde. La moutarde vient de faire son apparition en Bourgogne. Elle est plus tard expédiée à la Cour de France -par barils- et vers d'autres cours européennes grâce aux Valois. Ce sont donc les Ducs qui lancent la moutarde : ils apprécient ses vertus digestives et antiseptiques. Dans les livres tenus par Isabelle de Portugal, épouse de Philippe le Bon, autour de 1450, la moutarde apparaît régulièrement.
Le XIVème siècle voit la naissance de la corporation des vinaigriers-moudardiers à Orléans. Mais Dijon, dont la moutarde était depuis fort longtemps appréciée des ducs de Bourgogne, devint la capitale de la moutarde. Louis XI avait son propre pot de moutarde qu'il gardait avec lui pour être sûr de ne pas en manquer. De même, Jean XXII, grand amateur de moutarde, créa le poste de Grand Moutardier du Pape pour son neveu.
A la fin du 15e s., le retour de Vasco de Gama provoque une forte réduction de l'utilisation de la moutarde car les épices commencent à avoir des prix abordables.

3 – Vertus.

La moutarde est utilisée pour ses vertus thérapeutiques : stimulant de l’appétit, laxatif, expectorant, antiseptique et répulsif au cours des traitements des angines, bronchites, pharyngites, rhumatismes et les éruptions cutanées. La moutarde est présente dans l’alimentation en tant qu’épices, condiment ou ingrédient (liant et releveur du goût des plats préparés).
Elle sert à confectionner la moutarde, condiment, mais a été également employée comme légume. La moutarde noire sert à fabriquer les sinapismes médicamenteux.


B - Recettes pour se nourrir.

Sauce moutarde :
"Mélangez de la moutarde avec du miel, du vinaigre et du sel et versez sur les raves préalablement rangées"
Il s'agit d'une sauce aigre-douce, sans épices, dont la saveur est donc assez différente de la moutarde que nous connaissons habituellement.

C – Pour le médicastre.

En cataplasme, c’est à dire appliquée en bouillie sur le corps entre deux linges, la moutarde était autrefois utilisée pour ses pouvoirs antiseptiques (qui combat les infections). En cataplasme toujours, mais sinapisé cette fois, c’est à dire à base de moutarde noire et de farine, la moutarde combat l’asthme et la pneumonie. Attention tout de même à enduire l’épiderme du malade d’un corps gras car la moutarde est un produit irritant. Ce même procédé permettrait d’apaiser la douleur, et de désinfecter les plaies.

On relate d’autres utilisations au fil des temps vantant de possibles pouvoirs contre les maux et maladies de toutes sortes : antidotes contre les morsures de scorpion, calmant pour les rages de dents.

En bain de pieds, les orteils trempés dans une eau chaude préalablement saupoudrée de farine de moutarde, le condiment procure une sensation de bien-être doux-amer. Si ce n’est que l’odeur de ce bain est particulièrement… désagréablement fort.

En infusion légère, saupoudrez un peu de farine de moutarde dans un verre d’eau chaude et dégustez. Le goût est difficile à supporter et vous fera rapidement vomir. C’est d’ailleurs l’effet recherché par cette préparation utilisée jadis pour soigner les crampes d’estomac.

Un mélange composé de graines de moutarde, de gingembre et de menthe rendrait les époux plus réceptifs aux ébats amoureux selon une ancienne croyance danoise.

(Avertissement : ce ne sont pas ici des recettes pour guérir mais datant d’il y a fort longtemps et données à titre informatif… en aucun cas elles ne doivent être pris au sérieux de nos jours. Si vous êtes malade, allez chez le médecin.)

***

Expressions françaises :
« La moutarde lui monte au nez »
Cette expression signifie : L'impatience l'envahit, la colère le gagne. Le lien est la connotation du pouvoir irritant physiquement de la moutarde (rappelez-vous les « rigolos » à la moutarde qu’on vous posait dans le dos quand vous étiez petits) et l’irritation de l’énervement ou de la colère.

« Le premier moutardier du Pape »
Se prendre pour une personnalité importante, être fier de sa situation.
Jean XXII, Pape d'Avignon de 1316 à 1334, créa à sa Cour la charge de "premier moutardier" en faveur de son petit-neveu. Etait-ce pour le placer ou bien parce qu'il raffolait de la moutarde, l'histoire ne le dit pas.

« C’est (comme) de la moutarde après dîner »
C’est quelque chose qui vient après que l’on n’en ait plus besoin, hors de propos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plantes en M.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Astuce pour arroser les plantes
» stage dégustation plantes sauvages et survie dans nature
» Plantes dépolluantes et animaux
» photos de jolie plantes
» Comment les plantes carnivores digèrent-elles leurs proies ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baronie de Montreuil Bellay :: Les Communs :: L'herboristerie-
Sauter vers: